La méthode d’éducation musicale Suzuki est basée sur les idées du violoniste et pédagogue Shinichi Suzuki (1898-1998).

S. SuzukiLa méthode Suzuki fut fondée dans les années 1940 au Japon et s'est depuis propagée à travers le monde. Mr Suzuki vécu et enseigna au Japon, dans la ville de Matsumoto, et y demeura jusqu'à sa mort à l'âge de 99 ans.

Sa vision de l'éducation se base sur deux principes: nous avons tous un énorme potentiel d'apprentissage et notre environnement détermine ce que nous deviendrons. L'approche de Mr Suzuki a influencé des domaines très variés tels que l’apprentissage des mathématiques et des langues et, bien sûr, la musique dont le violon, l’alto, le violoncelle, la contrebasse, le piano, la flûte et la guitare. La méthode Suzuki s'inspire de l’apprentissage de la langue maternelle: les jeunes enfants apprennent une langue en écoutant, en imitant et en parlant; ils font de même avec la musique.

Les enfants peuvent commencer l’apprentissage d’un instrument de musique à partir de trois ans et acquièrent le langage de la musique tout en pratiquant la technique liée à celui-ci. Dans l'apprentissage de leur langue maternelle, les enfants savent parler avant de pouvoir lire; ainsi les élèves de la méthode Suzuki apprennent à jouer avant de savoir déchiffrer une partition.

Les parents sont très impliqués dans ce processus, en venant aux leçons, en aidant leurs enfants à la maison et souvent ils apprennent également un instrument.

Les élèves s'entraînent avec un répertoire varié et chaque instrument a sa propre structure de progression. Tout d’abord, les enfants s’imprègnent par l’écoute d’un morceau avant de pouvoir commencer à le jouer puis, tout au long du processus, ils continueront à revoir l’ancien répertoire afin d'améliorer leur technique et leur musicalité

  S. Suzuki

Le but de Mr Suzuki n'était pas seulement de créer des musiciens talentueux, mais de consolider l'idée que les enfants sont des êtres humains réceptifs à leur environnement et de développer la sensibilité des enfants.